Qu’est-ce que la Yoga Thérapie Hormonale ?

1 Qu’est-ce que la Yoga Thérapie Hormonale
       et comment a-t-elle été créée?

C’est un traitement naturel, dans la lignée du yoga énergétique, pour soigner les problèmes de la ménopause.
 
Elle consiste en une série d’exercices spéciaux pour réactiver la production d’hormones et par conséquent, soulager les symptômes désagréables de cette phase. Elle agit aussi en prévention des maladies provoquées par la baisse hormonale, comme l’ostéoporose et la prédisposition a des problèmes cardiovasculaires.
 
Depuis 1992, j’étudie la ménopause dans ses divers aspects (physiologique, psychologique et esthétique), en créant ainsi la technique que j’ai nommée YOGA THÉRAPIE HORMONALE pour la MÉNOPAUSE.

2 Menopause

La plupart des gens ont l’habitude de penser à la ménopause en soulignant son côté négatif – le vieillissement et la perte de féminilité.
Mais la ménopause coïncide avec une période plus tranquille de la vie, quand les enfants sont déjà grands. À ce moment de sa vie la femme peut mieux s’occuper de soi-même.
 
Certaines femmes reprennent leurs études ou la faculté qu’elles ont interrompue quand elles sont tombées enceintes, d’autres décident de prendre des leçons de peinture ou de musique. Faites vous aussi de nouveaux projets et profitez de cette opportunité.
Si vous vous intéressez à la spiritualité, vous aurez maintenant plus de temps pour vous dédier à des études plus profondes et apprendre à méditer, cela vous aidera à estomper les symptômes émotionnels de la ménopause, comme l’insomnie, l’angoisse, etc.
 
Mais pour profiter de ce côté positif, il est nécessaire de se sentir bien, sans symptômes, comme par exemple les bouffées de chaleur et le nervosisme.
 
Mais qu’est-ce réellement que la ménopause? Comment la définir?
 
Commençons par éclaircir le sens de plusieurs termes liés à cette phase: la ménopause est une phase de la vie reproductrice de la femme. Par définition scientifique, la ménopause est la fin permanente des menstruations, résultante de la perte d’activité folliculaire des ovaires, qui entraîne une diminution de la production d’hormones.
 
La ménopause marque la fin de la vie reproductrice, et elle est précédée, dans plusieurs cas, d’une irrégularité des cycles et par des troubles menstruels. 
Pour cela, ele se caractérise seulement après l’observation de 12 mois sans menstruations. La carence en œstrogène (qui est la principale hormone féminine) a en général des conséquences désagréables: les symptômes de la baisse hormonale.
Sa diminution peut aussi provoquer des maladies comme l’ostéoporose et des taux élevés de choléstérol.
 
La MÉNARCHE est le moment des premières menstruations. Les premiers mois, la durée des cycles peut être irrégulière, et après ceux-ci se stabilisent dans la plupart des cas.
 
La PÉRIMÉNOPAUSE ou le CLIMATÈRE est la phase qui englobe environ 3 ans avant la ménopause et 8 ans ou plus après. Dans la phase antérieur à la ménopause les cycles menstruels peuvent redevenir irréguliers à cause des fluctuations hormonales, pouvant provoquer des saignements abondants ou des troubles menstruels.
 
Mais déjà à 35 ans, l’activités des ovaires commence à diminuer et à baisser progressivement la production des deux principales hormones féminines: 
L’ œstrogène et la progestérone. Quand la chute hormonale est très accentuée et le numéro de follicules des ovaires diminue, les cycles ont tendance à devenir anovulatoires, en difficultant la grossesse.
 
La POSTMÉNOPAUSE est la phase qui s’initie après la dernière menstruation.
La MÉNOPAUSE PRÉCOCE peut aussi arriver. Dans ce cas les menstruations cessent bien avant la normale (à 30 ans ou même plus tôt), en causant l’infertilité, l’hirsutisme, des symptômes de ménopause et des problèmes psychologiques. La ménopause précoce peut avoir différentes causes comme des kystes ovariens, des tumeurs, etc. Il revient à la médecine de diagnostiquer ces causes à l’aide d’examens. Mas très souvent elle est causée simplement par un excès d’exercices, une maigreur excessive ou um traumatisme émotionnel.
 
Il est important d’être bien informées sur ce qui peut nous arriver dans cette phase pour pouvoir laisser de côté croyances et préjugés et prendre les attitudes nécessaires pour que cette phase de carence hormonale passe avec un minimum d’inconfort et même avec un sentiment de rénovation.
 
Si on schématise ce qui a été dit:
• MÉNARCHE:  1º menstruation
• MÉNOPAUSE: 12 mois sans menstruer
• CLIMATÈRE ou périménopause: durée d’environ 3 ans avant la ménopause et jusqu’à plusieurs années après 
• POSTMÉNOPAUSE: commence avec L’arrêt permanent des menstruations
• MÉNOPAUSE PRÉCOCE: arrêt des menstruations avant 40 ans et dans beaucoup de cas réversible

 
Parler de ménopause était encore récemment un tabou dans notre société et jusqu’aujourd’hui certaines femmes évitent de raconter leur entrée en ménopause parce qu’elle la considère comme le début d’un déclin physique et intellectuel. Mais cela est en vérité une croyance. La ménopause n’est pas une borne, un point de changement de direction après lequel s’initie la décadence et le vieillissement. Notre organisme passe continuellement par des transformations et il nous revient d’adopter des mesures pour réactiver la production hormonale et éviter l’apparition des désagréables symptômes de la ménopause.
 
Et comment réactiver la production hormonale? En pratiquant la Yoga Thérapie Hormonale pour la ménopause, comme mes recherches l’ont prouvé.

 

Différents Traitements

1 Hormonothérapie de substitution

LA MÉDECINE TRADITIONNELLE considère la ménopause comme une maladie d’insuffisance hormonale et prescrit donc des médicaments – l’hormonothérapie de substitution. De nos jours beaucoup de femment refusent de prendre des hormones, principalement après la publication d’une certaine étude scientifique sur les effets de la substitution hormonale, qui a constaté que cette thérapie augmentait grandement le risque de cancer du sein, de l’utérus et les tromboses. Cette étude scientifique déconseille la substitution hormonale.

2 Un Traitement naturel pour la  ménopause

Après la publication d’une étude scientifique sur les effets de l’hormonothérapie de substitution, qui a constaté que cette thérapie augmente grandement le risque de cancer du sein et de l’utérus, beaucoup de femmes se refusent à prendre des hormones. Cette étude scientifique déconseille la substitution hormonale.

Il a ainsi surgit une grande recherche de traitements naturels, sans substitution hormonale. La Yoga Thérapie Hormonale offre ce genre de traitement seulement à l’aide d’exercices spécifiques pour que le propre organisme réactive la production hormonale. De plus, notre travail est holistique et agit sur l’individu comme un  tout, en lui apportant de la vitalité, de la santé et une attitude positive devant la vie. 

Techniques utilisées dans la YTH

La Yoga Thérapie Hormonale travaille principalement l’énergie pranique individuelle. En l’activant et en la dirigeant vers divers points du corps.
Grâce aux exercices de yoga dynamiques, à des pranayamas spécifiques et à des techniques énergétiques tibétaines, notre technique agit directement sur l’hypophyse, la thyroïde, les suprarénales et les ovaires. 
 
Ces techniques ont été sélectionnées pour apporter des résultats rapides, car la femme qui souffre des désagréables symptômes de la chute hormonale ne souhaite pas attendre trop longtemps pour obtenir des améliorationz

Comment cela fonctionne-t-il?

Les pranayamas, réalisés dans des asanas déterminés, font un massage direct sur les glandes liées à la production hormonale, en les stimulant.
 
Les techniques energétiques tibétaines et les bandhas qui accompagnent les exercices renforcent son effet sur les glandes travaillées. 

 

La Yoga Thérapie et le stress

Il est scientifiquement prouvé que le stress est très préjudiciel à la production d’œstrogène et de progestérone, les deux hormones féminines les plus importantes. 

Pour cette raison, on accorde une attention spéciale au stress dans la Yoga Thérapie Hormonale, grâce à une orientation psychologique destinée à prévenir et à combattre le stress, ainsi que des exercices spécífiques, de relaxations et de Yoga-Nidra (qui est une technique thérapeutique qui utilise la visualisation de l’effet psychosomatique).

La diète adaptée à la YTH

la diète doit-être saine, avec beaucoup de fruits, des légumes, des pousses de luzerne et de haricot, des produits laitiers, du tofu, de la gelée royale, des phytohormones*, etc. En évitant les conserves et les aliments qui contiennent des colorants et des conservateurs.

 

La consommation de café, de thé noir et d’alcool doit être modérée. À ce sujet, nous devons alerter que le tabac est grandement préjudiciel et il peut même anticiper la ménopause.

 

* les phytohormones sont des végétaux qui, de part leurs caractéristiques nutritionnelles, fournissent des éléments qui facilitent la production hormonale.

Les symptômes de la ménopause peuvent apparaître avant ou bien après la ménopause, quand le niveau hormonal baisse, pour une certaine raison.
Statistiquement, à partir de 35 ans le niveau d’œstrogène et de progestérone commencent à baisser et il peut surgir des symptômes désagréables tels que: bouffées de chaleur, assèchement des muqueuses, découragement, angoisse, dépression, chute de cheuveux, peau sèche et diminution de libido.

3 Symptômes de la ménopause

Vous souhaitez connaître la recherche et le contrôle scientifique des résultats de la pratique?

Cliquez ici